Bannière

Bannière
Le Refuge de Garance

dimanche 31 mars 2013

JOYEUSES PÂQUES !


Pâques est une grande fête, familiale, religieuse et... gourmande:
C'est le jour des ŒUFS !

.
En 1885, à Pâques, à l'occasion du vingtième anniversaire de leurs fiançailles,le Tsar Alexandre III, offre à son épouse, Maria Fedorovna, un œuf réalisé par un bijoutier de génie : Fabergé.

L’impératrice, éblouie par la beauté de l'objet, nomme Fabergé au rang d'orfèvre de la cour.

Chaque année, pour Pâques, le Tsar commande un œuf pour l'offrir à sa femme.
Hormis le fait qu'il désire que l’œuf s'ouvre et contienne une surprise, il laisse toute liberté à l'artiste. Même le Tsar ignore la nature de l'objet caché dans l’œuf.

Fabergé et son équipe déploient des trésors d'imagination pour la réalisation de ces œuvres.

Certains de ces œufs, d'une valeur inestimable, ont été perdus. D'autres sont encore la propriété de familles princières ou aristocratiques . (la reine d'Angleterre en possède plusieurs).
Quelques collectionneurs en détiennent également. D'autres appartiennent aux musées.


En voici quelques exemples:


 Dans celui ci, un splendide et fier navire.




    La surprise contenue dans cet œuf est ce train qui n'est autre qu'un miniature du Transsibérien.




                                                       Collection d’œufs miniatures


La coutume d'offrir des œufs décorés est antérieure au christianisme.
Chez les celtes, on offrait des œufs peints à la Déesse Eostre.

L’œuf, dans le Judaïsme, est un symbole du cycle de la vie.

Chez les Chrétiens, ils symbolisent la résurrection de Jésus Christ.

L'usage d’offrir des œufs précieux est apparu dans les Cours royales dès la renaissance.

vendredi 29 mars 2013

Un peu de croix...


Voici une petite trousse de toilette que j'ai réalisée pour apprendre le point de croix
à une de mes élèves. La trousse est en nid d'abeille et la grille provient d'un ancien
numéro de "point de croix magazine".






J'ai adoré son air fripon....

mercredi 27 mars 2013

La toile de jute



La toile de jute :


Le jute est cultivée depuis très longtemps au Bengale. Il fait son apparition en Europe au milieu du XIX ème siècle. On l’emploie alors essentiellement pour la production de cordes.
Il faut attendre le XX ème siècle pour qu'il soit utilisé dans la fabrication de toiles, qui ont l'avantage d'être très résistantes.

Le jute est une fibre d'origine naturelle issue d'un arbuste pouvant aller jusqu'à 4 mètres de haut. Cette plante pousse sous des climats chauds et humides. Elle est essentiellement cultivée dans de petites exploitations familiales en Inde et au Bangladesh.


                      

Le jute est facile à cultiver. Il est très résistant et pousse sans l'adjonction d'engrais ni de pesticides. Mais sa récolte et les traitements nécessaires à en faire une fibre textile demande beaucoup de manipulations.




La plante est récoltée à la main et subit ensuite un séjour dans l'eau pour séparer la fibre textile de la tige. C'est la technique du rouissage qui est également employée pour le chanvre et le lin. Par la suite on la rince, on la fait sécher et on la conditionne en ballots, pour l'envoyer dans des usines textiles qui achèveront sa transformation en fil et enfin en tissu.